L’échappée héroïque du Strasbourg

18,00 

94 en stock

Partager
Catégorie :
Poids 0.204 kg
Dimensions 15 × 21 cm
Pages

128

2 avis pour L’échappée héroïque du Strasbourg

  1. Tetard Christian (client confirmé)

    Ce récit est passionnant. Je ne connaissais pas cet épisode de la dernière guerre. Moi qui était à Mers-el-Kébir 22 ans après, durant la guerre d’Algérie, j’ai des frissons dans le dos en pensant que j’aurais pu vivre quelque chose de semblable, mais bien entendu les circonstances étaient différentes.
    Ce récit est tellement vivant que je me suis angoissé comme les marins du Strasbourg.
    A lire absolument

  2. Philippe Steiner (client confirmé)

    L’échappée héroïque du Strasbourg, de Bertrand Géli, préface de l’Amiral Pierre Xavier Colinet.

    Je viens d’achever la lecture de cet ouvrage, paru aux éditions Les toiles de mer. Ce témoignage historique raconte les journées des 3 et 4 juillet 1940 à Mers El Kébir, port militaire d’Oran en Algérie. Le contexte : nous sommes deux semaines après la signature de l’armistice entre l’Allemagne Nazie et la France. Hitler ne cache pas son obsession d’envahir l’Angleterre, et les termes de l’armistice impose le retour dans des ports occupés de la flotte, pour être désarmée et placée sous le contrôle des troupes d’occupation. Le gouvernement de Vichy, balance, et hésite, reste flou sur ce dernier point.
    Ce témoignage du capitaine de corvette Bertrand Géli, officier de manœuvre du cuirassé Strasbourg est passionnant, et se lit comme un roman. Il est d’autant plus précieux car c’est le témoignage sur le vif, écrit juste après la tragédie, des hommes qui se trouvaient alors loin des arcanes politiques parisiennes, et impliqués au premier chef dans le combat contre le régime nazi. Les Anglais sont leurs alliés, mais le haut commandement leur interdit de se rallier à eux, où de s’échapper vers des ports neutres.
    En tant que marin, cette blessure fut longue à cicatriser. Cette tragédie à quand même coûté la vie à 1295 marins français. Après Jeanne d’Arc et Trafalgar, c’est quand même dur à digérer. Ce n’est que bien plus tard, que la raison et l’étude des causes, à modéré mon point de vue sur la décision des Anglais.
    Je vous conseille la lecture de cet ouvrage historique et ce témoignage pertinent sur cet épisode tragique de la seconde guerre mondiale. Il est heureux que l’éditeur ait permis la conservation d’un tel récit et éviter qu’il ne se perde dans les limbes du temps qui fuit.
    J’ai adoré l’anecdote imaginée par Raimu, d’un dialogue entre Marius et Olive, qui résume parfaitement l’esprit de la majorité des français de cette époque.
    Je recommande absolument la lecture de ce livre, un témoignage qui se lit comme un roman.

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.